Disruptions réunit 86 captures d’écran réalisées entre le 24 avril 2015 et le 23 juin 2017, au fil de plusieurs conversations vidéo WhatsApp avec ma mère et ma famille à Gaza.

“Les images pixelisées, perturbées par la mauvaise connexion, nous plongent dans un espace où la communication familiale est marquée par le conflit. Les captures d’écran sont datées. Une correspondance possible s’établit entre la conversation troublée et les événements violents qui ont lieu simultanément à Gaza. L’artiste livre ainsi une part de cette intimité commune qui s’étire entre deux territoires.” (texte de l’exposition “Lignes de vie” au MacVal, mars 2019)